Mots-clés


Le Conseil regional souss massa Draa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Conseil regional souss massa Draa

Message par tamazirte le Dim 2 Jan - 17:39

Conseil regional Souss Massa draa objectifs et moyens
objectifs:
Positionner la région au rang de deuxième pôle économique du Royaume
Soutenir et veiller a la préservation du patrimoine culturel et national
Renforcer l’attractivité des villes et accélérer le désenclavement des zones reculées.

tamazirte

Messages : 59
Date d'inscription : 14/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mr Brahim Hafidi l'architecte des nouveaux défis

Message par tamazirte le Dim 2 Jan - 17:40

Mr Brahim Hafidi l'architecte des nouveaux défis a atteindre pour la Zone sud Agadir.
C'est un homme de terrain qui connait bien les atouts, moyens et besoins de la region et du citoyen.


tamazirte

Messages : 59
Date d'inscription : 14/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Conseil regional souss massa Draa

Message par tamazirte le Dim 2 Jan - 17:41

Quelques 80 millions de dirhams ont été alloués à des projets de mise à
niveau urbain des villes d’Ait-Baha et de Biougra
Un investissement de 33 millions de DH a été ainsi consacré à
l’aménagement des chaussées, des espaces verts et des principales
entrées de la ville de Biougra, chef lieu de la province.
La ville d’Ait-Baha, encore à prédominance rurale, bénéficiera
d’un important programme pour la mise à niveau des routes et de
l’éclairage public, ainsi que pour l’aménagement des chaussées et des
espaces verts. Le coup global de ces opérations s’élève à 46 millions
de DH.
Province rurale de 431.000
habitants, Chtouka Ait Baha se compose de 2 communes urbaines et 20
communes rurales.
Elle dispose d’une façade de 42 km donnant sur
l’océan atlantique

La province dispose de 90.175 ha de forêts, dont
83.830 ha d’arganiers.
Son économie est basée essentiellement sur
l’agriculture, dont une bonne partie est tournée vers l’export (agrumes
et primeurs). Avec 3.500 km2 de terres, Chtouka Ait-Baha est
considérée comme le centre agricole de la région Souss-Massa-Draa.
Elle
se distingue également par ses atouts importants pour l’émergence d’un
tourisme écologique et rural grâce à son patrimoine culturel (lgoudar
ou greniers en berbère, les kasbahs, et les murailles des villages
anciens) et naturel avec une réserve protégée de 33.800 ha.

tamazirte

Messages : 59
Date d'inscription : 14/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Conseil regional souss massa Draa

Message par tamazirte le Dim 2 Jan - 17:42

140
chantiers dont 50 prioritaires à entreprendre

· Un investissement
public estimé à près de 35 milliards de DH


Elaboré
par le cabinet international MacKinsey pour le compte de la région, ce programme
d’envergure est plus qu’une suite de celui qui avait été mis en œuvre déjà en
2004 et qui a initié de nombreux chantiers, pour beaucoup aujourd’hui bouclés.
Mais il était devenu nécessaire de revisiter cette première stratégie afin
d’être en phase avec les plans sectoriels nationaux au niveau des secteurs
productifs mais aussi intégrer le volet social dans cette démarche
développement. «Il s’agit de réimpulser le développement de la région autour
d’un programme intégré économique et social», explique Brahim Hafidi, président
du Conseil régional du Souss-Massa-Draâ. La prise en charge de la question
sociale s’avère de fait incontournable. La région en raison de son étendue, sa
diversité et son enclavement par endroit est très disparate sur ce plan et est
marquée par un indice de développement humain faible.
Pour endiguer ce
phénomène et aller de l’avant tant au niveau social que sur le plan économique,
ce ne sont pas moins de 140 dossiers d’actions concrètes autour de quatre volets
principaux qui seront mis en œuvre d’ici à 2015. Sur le plan économique, il est
question tout d’abord de consolider les trois moteurs de croissance de la région
qui sont l’agriculture, le tourisme et la pêche. Concernant le volet agricole,
ce qui est retenu, c’est de développer l’agriculture à haute valeur ajoutée mais
aussi soutenir les acteurs les plus fragiles de la filière tout en misant sur
l’agriculture de montagne et les produits du terroir. De manière à assurer un
développement durable pour les zones rurales et leurs populations.
Il est
question de même, au niveau du secteur agricole, d’accélérer la mise en œuvre
des projets structurants tels que le marché de gros et la filière logistique.
Pour ce qui est des produits de la mer, les concepteurs de la stratégie
préconisent la sécurisation de l’approvisionnement à travers notamment la
facilitation de l’accès au sourcing international et la mise à niveau des
infrastructures portuaires sans oublier l’approfondissement des grands chantiers
transversaux tels que le concept d’Haliopolis et la formation professionnelle.
Sur la question économique du développement du tourisme, il est recommandé
d’accélérer l’investissement afin d’offrir de nouvelles capacités litières à la
destination mais aussi diversifier le produit à travers notamment l’exploration
de nouvelles niches tel le tourisme de santé. Ces démarches devraient être
accompagnées par des actions de promotion ciblées et le développement d’une
marque propre à la destination.
Côté social, ce qui est visé c’est un
développement humanitaire équilibré sur l’ensemble du territoire. Dans ce
contexte, il faut souligner que la région abrite 46 communes précaires qui
nécessitent une intervention prioritaire. Les axes d’intervention retenus sont
le renforcement de l’éducation de base et de la couverture médicale de soins de
base des zones isolées, ainsi que l’optimisation et le renforcement des hôpitaux
locaux et provinciaux sans oublier le développement des capacités de soins
tertiaires. Il faut également souligner que sur le plan social, une attention
particulière est donnée à l’amélioration des ouvriers agricoles.
Outre le
volet social, fait nouveau aussi dans la stratégie de développement de la région
Souss-Massa-Draâ, c’est le souci de soutenir les activités sportives dans la
zone.
Pour réaliser ce programme d’envergure multisectoriel, la contribution
financière de l’Etat et des collectivités locales sur les 10 prochaines années
est estimée entre 30 à 35 milliards de DH. Il est question de miser aussi sur
d’autres sources de financement à la fois privée et semi-privée ainsi
qu’internationales.

En attendant, les défis à relever sont grands mais pas
insurmontables puisque le Conseil a déjà mené à bien sa stratégie 2004/2009. Il
ne reste plus qu’à joindre maintenant la parole à l’action.

remerciements a mimouni (souss en ligne)

tamazirte

Messages : 59
Date d'inscription : 14/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Conseil regional souss massa Draa

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum